fond
Accueil Menu
fond

Le terroir, naissance d'un grand vin

Il existe des sols qui historiquement et traditionnellement ont toujours fait des grands vins. Mais un sol viticole non entretenu n'a plus d’expression.

La notion de terroir s'est affirmé avec le temps. Plusieurs paramètres le caractérisent :

  • Le climat qui assure la bonne maturité du cépage, lui aussi bien adapté à son sol par son porte greffe, sa densité et sa taille.
  • La topographie, plutôt en coteaux ou pente douce pour éviter la stagnation de l'eau, et réchauffement rapide des sols.
  • La géologie : notre vitis viniferas aime les sols calcaires (différents des plants américains).

Mais pour que tout cela fonctionne, il faut de la vie quasi invisible mais complexe. La faune (vers de terre, les racines et les micros organismes) aèrent le sol, participent activement à sa structure, favorisent la pénétration de l'eau et l'assimilation des substances minérales par la vigne. Pour assurer un développement continu de la vigne, il faut que le sol soit biologiquement actif par sa microflore, responsable de la formation des éléments nutritifs assimilable par la plante, et de son aération. Les sols viticoles proviennent de l'attaque de la roche mère par les racines. D'où la nécessité de provoquer continuellement son enracinement profond pour continuer son histoire de terroir, la plonger dans la roche pour y puiser ses éléments nutritifs loin des engrais. Les apports de produits phytosanitaires et engrais chimiques déséquilibrent tout simplement ce beau système.

<- Retour